Le travail d’ingénieur sonore

047

La préparation

Je passe au moins 1 heure à préparer une session d’enregistrement. C’est un moment capital, car c’est là que je m’assure que tout le matériel et les logiciels que j’utilise fonctionnent correctement afin qu’il n’y ait aucun pépin lors de la session d’enregistrement. Aussi, selon les informations que mon client m’a remises, je personnalise la session aux besoins de mon client

Concrètement

  • J’installe les microphones requis
  • Je prépare la session dans mon logiciel
  • Je m’assure que les écouteurs et les haut-parleurs fonctionnent correctement
  • Je m’assure que les microphones captent bien le son et qu’il n’y ait aucun délai dans les casques d’écoute.
  • Je fais un ménage pour que mon client et moi travaillons dans un environnement sain et sécuritaire.

L’enregistrement

Cette phase de la production est la seule qui se déroule avec mon client, ce qui est peut expliquer l’incompréhension en lien avec le nombre d’heure que je facture. Lors de l’enregistrement, j’accueille le client et lui explique le fonctionnement de l’équipement. Avec lui, j’effectue un rapide test de son afin de m’assurer qu’il s’entends bien et qu’il entend bien sa musique : cet équilibre est crucial afin que mon client livre une performance optimale. Ensuite, je laisse la magie se produire. Je reste à l’écoute de mon client afin de pouvoir maximiser la quantité de travail effectuée dans la session.

Concrètement

  • J’effectue un test de son avec le client
  • J’enregistre le client et je suis à l’écoute afin de pouvoir donner des commentaires techniques et/ou artistiques pour améliorer sa performance (si désirée)
  • Je m’assure que mon client est aussi confortable que possible afin de livrer la meilleure performance possible.

Le mixage

Cette étape se déroule après que mon client ait quitté le studio. Cette étape est cruciale pour obtenir un produit final de qualité supérieur. Je dois m’assurer que toutes les pistes sonores soient en symbiose, en équilibre, ayant un volume constant et un bon équilibre au niveau des fréquences. C’est là où mes connaissances et mon expérience entre véritablement en jeu. Je compare fréquemment avec des pistes professionnelles afin de m’aider à reproduire les résultats de studio d’une valeur beaucoup plus grande que le mien.

Concrètement

  • J’écoute chacune des pistes et je retire les fréquences indésirables de chacune d’elle.
  • J’écoute chacune des pistes et j’ajuste le volume afin qu’il soit plus constant.
  • J’ajuste le volume des pistes en fonctions des autres afin que de les mettre en valeur.
  • J’ajoute certains effets de finition à certaines pistes pour ajouter une profondeur à l’enregistrement.
  • Je prépare la session pour avoir un mastering facile.

Le mastering

C’est l’étape qui est généralement en théorie très simple, mais qui est définitivement des plus importantes. C’est le moment où on amène la piste à un volume commercial, ce qui doit être fait sans affecter l’équilibre créer dans la phase précédente. On ajuste les fréquences de façons en à accentuer certaines sections de fréquences par rapport à d’autres afin que la piste sonne correctement avec tout type d’haut-parleurs et d’écouteur.

Concrètement

  • J’amène la piste à un volume commercial.
  • J’effectue les derniers correctifs pour ajuster les fréquences de la piste entière.
  • Je compare avec d’autres pistes pour valider mon travail.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s